Sébastien Strahm : Rocks Don't Cry : POURSUITE DE L'EXPOSITION DES LE 5 JUIN!

du 5 juin 2020 au 21 juin 2020

La nature prépare-t-elle silencieusement une réponse menaçante aux dégradations faites par l’être humain ? la période que nous vivons rend la question d'autant plus pressante et urgente.

Le paysage idyllique et exotique, thématique récurrente de Sébastien Strahm, y est abordé selon des points de vue différents. D’une part les œuvres extraites de la série « Maps » le présentent codifié à la façon de cartes géographiques, avec des lignes peintes marquant les reliefs sur fonds de peintures où la couleur est libérée des registres habituels de la cartographie. D’autre part, représentées frontalement comme autant de portraits, les îles prétendument paradisiaques frisent avec les clichés des représentations touristiques, les couchers de soleil, la végétation luxuriante et la mer aux accents turquoise, tout en interrogeant la tradition occidentale du paysage. L’image y devient prétexte aux expérimentations picturales et à la pensée en peinture.

Aujourd’hui, alors que le rapport à la nature et la conscience écologique deviennent des questionnements centraux de notre société, la peinture et son approche poétique du sujet paysager s’avèrent pour Sébastien Strahm un moyen de réflexion sur l’avenir, à la fois interrogateur, contemplatif et pertinent.

Horaires : vendredi de 17h à 19h, samedi de 10h00 à 12h00 et 15h à 18h et dimanche de 15h à 18h


  • Du 5 Juin 2020 au 21 Juin 2020

  • Galerie Paul-Bovée, Delémont
Organisation